LA COURONNE DE TOMBOCHÉ (9)

Publié par

Renfermée dans sa chambre, Sarah Hemchi pose sur son lit les appareils confisqués d’Azark Kamoune et se presse à les consulter. Elle allume l’ordinateur portable. Il est protégé par un mot de passe. Elle compose, à tout hasard, son nom au complet en un seul mot. La machine s’ouvre comme par magie. Belle preuve d’amour. Elle ressent un pincement au cœur. Le gars est sincère dans ses sentiments. Aussitôt, elle chasse d’un revers de main la moindre circonstance atténuante et continue sa recherche de plus belle. Elle clique sur l’onglet mes documents. La fenêtre fait apparaître une véritable caverne d’Ali Baba. Elle lit toute sorte de dossiers aux noms vulgaires dont trois se nomment : Graine de SarahSéquelle de Mwiza –  Cicatrice de Souraya, parmi un pêle-mêle des dossiers aux appellations imagées.

Surprise par la découverte de l’obsession maladive du type à piéger les filles du château et curieuse d’en savoir davantage, elle ouvre le dossier de sa concurrente intitulé Séquelle de Mwiza. Mille et une photos offensantes et une variété de séquences vidéo scandaleuses, Mwiza Sandra y est piégée de tous les angles. Elle réduit le dossier et agrandit son propre dossier enregistré Graine de Sarah, une tonne des fichiers de même nature, elle visite le contenu d’œil vigilant. Elle met son dossier à la Corbeil. Elle ouvre la Corbeil et la vide aussitôt. Elle pointe le souris sur le dossier Cicatrice de Souraya, se dit, voyons voir, s’agit-il de notre capricieuse cheftaine et clic dessus. L’arrogante présidente du comité qui gère tortueusement le concours, n’a guère échappé à se faire avoir, elle aussi, par son malade de vice-président.

Elle connecte le laptop au réseau Wifi et démarre les divers comptes d’Azark Kamoune ouverts sur les réseaux sociaux. A chaque fois qu’elle remarque que son nom serve de mot de passe pour Azrak Kamoune, elle a un pincement au cœur. Cela verse une goutte de joie dans un océan de tristesse. Elle passe au crible les messages envoyées et reçues. Elle apprend de choses édifiantes sur les complices du gars. Elle accède sur les serveurs Apple Cloud, Google Drive et supprime ses images hébergées. Finalement, elle éteint la boîte de pandore qu’elle tient en main et respire longuement. Le soit disant vice-président du comité est en réalité un pathétique obsédé qui se niche au château de plus belles filles du Tchad.

À l’aéroport international Hassan Djamouss, les retrouvailles entre Dallia Tatiana et sa fille Mwiza Sandra sont chaleureuses. La candidate livre à chaud à sa mère la dernière évolution du concours qui se termine cette nuit à l’Hôtel Grand Toumai Palace. La concurrente soutenue par N’Djamena et Kigali, se montre flattée d’être parvenue à la grande finale et ravie de la donne avantageuse que la compétition montre à son profit. Tantôt, elle anticipe sa victoire certaine et tantôt elle sourit, tant pour la subtilité de sa démarche concluante que pour la naïveté de sa villageoise de rivale, Sarah Hemchi qui croit aux vertus du mérite.

Un pick-up circulant en vive allure engendre une fumée noire qui couvre l’horizon de sa trajectoire. La fumée dégagée gêne la vision des oiseaux qui volent à basse altitude pour regagner les acacias du camp d’Amsinéné. Au volant, Hemchi Foudeibo, comme les oiseaux qui rentrent sur leurs nids du soir, il se rend, lui aussi, à son QG au camp d’Amsinéné. Il prépare sa cruciale offensive de cette nuit. Le lieu de la cérémonie du couronnement de la nouvelle miss repéré, il s’impatient à en finir avec celle à l’origine de l’humiliation de sa famille.

Quant à sa mission de la première journée à N’Djamena, elle s’est soldée par un fiasco. Il ne décolère pas. Il a raté les trois cibles de sa journée, à savoir : ses trois frères cadets : Koni, Togoï et Yesko. Les lâches ont enjambé le fleuve pour se réfugier à Kousseri. Raison pour laquelle, le bilan de sa journée se résume à des futilités qui n’ont ni odeur ni saveur. Il a bastonné quelques femmes de la famille qui se permettent de dormir dans des salons climatisés et faire travailler des hommes dans leurs cuisines, cassé les jambes à homme mal éduqué et tué un motocycliste qui ne cesse de s’immobiliser devant lui. Hemchi Foudeibo n’aime pas que l’on lui obstrue le passage. Rien d’important dans l’ensemble. Un bilan négatif. Un bilan de mauvaise sortie.

En dépit du sifflement de balles réelles sur sa personne qui se prépare, Sarah Hemchi reçoit un coup du fil du village qui lui cause une nouvelle inquiétude monumentale. Elle apprend que sa bien aimée mère, la brave Billa Allachi est dans état critique à l’hôpital de Fada suite à plusieurs piqures d’un scorpion redoutable communément appelé « rôdeur mortel de Fada ».

A quelques heures de la  grande finale, le Hôtel Grand Tomai Palace subit une opération de décoration à la mesure de la circonstance. À l’entrée principale, un tapis rouge royal se fait déroulé à l’honneur des convives. À droite, un groupe du ballet national tiré sur le volet, installe son podium. Des danseurs précurseurs s’adonnent, d’ores et déjà, aux acrobaties les plus vertigineuses. À gauche, les chaînes de télévisions nationales et internationales déploient les installations de transmission directe. Ici et là, une série de panneaux lumineux exposent les offres les plus farfelues. Plus loin, à l’image du pays, chacune de deux tours jumelles de la cité internationale des affaires étale son soutien à sa candidate, à travers des posters géants exposés en faveur de l’une et de l’autre.

Nous voici à la dernière ligne droite de cette compétition. Elle a duré huit semaines. Toutes richissimes en révélations incroyables. Assises à l’arrière d’une limousine flamboyante, immatriculée Navette Miss Tchad, la perle Sarah Hemchi et la radieuse Mwiza Sandra quittent le majestueux château du concours. Une place peuplée de souvenirs inoubliables et de coups fourrés pour chacune d’elle et à la laquelle, elles viennent de passer deux mois de percutante émotion…

À suivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s